Témoignages Sophrologue Angers

Temoignages

 

"J'ai bénéficié d'un suivi en sophrologie suite à la pose d'une prothèse de hanche pour mieux gérer la douleur et retrouver ma vitalité. J'ai apprécié les séances qui m'ont permis aussi de retrouver calme et sérénité. Si le besoin s'en faisait sentir, je ne manquerais pas de lui faire appel à nouveau." Yves, 94 ans.


"Atteinte d'une "longue maladie", la sophrologie m'a permis de faire face à de nombreux traitements et interventions. J’ai ainsi écouté une séance enregistrée, une heure avant chaque départ au « bloc » et cela m'a permis de « partir » dans mon lieu favori et me réveiller sereine. l'IRM m'angoissait beaucoup. Un travail sur moi-même par la respiration m’a permis de contrôler les débuts de panique qui s'emparaient de moi. Les traitements lourds et fatigants, sont devenus peu à peu plus "légers". Pouvoir se relaxer quand le corps va mal, permet de retrouver l'énergie pour affronter les étapes suivantes avec plus de sérénité tout en restant positive. La sophrologie ne m'a pas guérit, c’est un outil que j’ai utilisé pour aller chercher au fond de moi les ressources nécessaires pour traverser les épreuves." T.M.A.


"Ce que m'a apporté la sophrologie : sérénité et bien être, dans ma tête et dans mon corps : j'ai ma respiration pour contrôler mes émotions. Et surtout j'ai appris à profiter de l'instant présent.....c'est mon refuge dans les coups durs de la vie, et ça marche. Merci !" Liliane.


"J’ai découvert auprès de Mme DUSSER, différents outils qui correspondaient à mes besoins : l’IMO, la sophrologie. J’ai bénéficié d’une écoute attentive, d’un accompagnement personnalisé. L’approche thérapeutique de Mme DUSSER, la singularité de son travail m’a permis de faire bouger mes croyances, mes freins, mes peurs. Ainsi, j’ai pu mesurer au fur et à mesure les effets concrets de ce travail réalisé. J’ai intégré des ressources qui me permettent d’être plus sereine, plus confiante sur mes capacités à gérer les difficultés rencontrées. Grâce à cette mise au travail, soutenue par le professionnalisme et les compétences de Mme DUSSER, je me sens plus autonome, plus en capacités de prendre du recul et d’agir positivement." Christelle.


"Le passé peut être envahissant, les paroles, les mots entendus ou dits à notre égard peuvent blesser et encombrer, et même empêcher d’avancer sereinement. Cela a été mon cas et grâce à un travail fait auprès de Chloé Dusser en accompagnement personnalisé, avec la méthode de l'IMO, j’ai pu me libérer de ce passé, dont je parle maintenant avec beaucoup de facilité et de recul, et surtout sans émotion.
L’écoute et l’accompagnement de Chloé ont été remarquables, car il n’est pas toujours facile de revivre les moments douloureux, je la remercie vivement de son soutien et de son professionnalisme." R.D


"Après 4  années  …
…., dans un cadre idyllique, en utilisant divers outils, diverses techniques, diverses postures, je peux dire que la sophrologie m’a apporté toute une palette de méthodes intérieures et personnelles capable de m’aider à accepter ma maladie et ses conséquences. J’irais même jusqu’à dire à la transformer à certains moments de ma vie, en un élément valorisant de ma personnalité.
Un long chemin reste à faire, j’en ai conscience ! Car il m’est encore très difficile d’accepter certaines théories tellement peu rationnelles, tellement différentes de tout ce que j’ai pu pratiquer jusqu’alors.
Mais Chloé nous accompagne pas à pas, avec le plus grand respect de chacun d’entre nous, sans jugement aucun, sans à priori non plus. Elle a su créer au sein du groupe un climat de confiance et d’amitié nécessaire pour mettre en œuvre cette gymnastique de l’esprit.
Ce que je pense avoir découvert :

  • L’importance de « la respiration » dans la gestion des émotions si on accepte bien sûr qu’elles soient gérables.
  • Qu’en prenant conscience de la nature des épreuves de la vie, il devient alors plus facile d’y faire face.
  • Qu’il est possible d’accepter ce qu’on ne peut pas changer.

Ce qu’il me reste à découvrir, à comprendre…. :

  • Comment gagner une certaine autonomie dans cette démarche ?
  • Comment me détacher de cette emprise cartésienne dont j’ai à la fois tant besoin et dont je voudrais à la fois me débarrasser ?

En conclusion :
La vie fourmille d’un certain nombre de hasards. Ils peuvent nous faire prendre des virages les plus inattendus. Faut-il encore avoir le courage de les saisir au passage. ?
Merci Chloé d’avoir croisé ma route et ainsi de m’avoir donné l’occasion de réfléchir !" B.C